Vieux garçon | grenierdemarie-anais

A l’origine, la confiture de vieux garçon se déguste à Noël. Elle est préparée à partir de différentes variétés de fruits pendant la saison des récoltes. Ces fruits macèrent plusieurs mois dans l’eau de vie avant d’être dégustés. L’Epicurien a choisi l’association Pruneau-Armagnac du sud-ouest.

En France, le pruneau est le fruit séché d'une variété de prunier cultivé, nommé prunier d'Ente. La prune d'ente aurait été introduite d'Orient à l'époque des Croisades et fut multipliée d'abord dans les vergers du monastère bénédictin de Clairac (Lot & Garonne). Ce sont probablement les moines qui, les premiers, ont pratiqué le séchage de la prune. Les fruits mûrs sont ramassés par secouage du prunier de manière manuelle ou à l'aide de vibreurs mécaniques qui font tomber les prunes sur de larges toiles tendues. La qualité du pruneau dépend pour beaucoup de la maturité de la prune. Les fruits cueillis sont lavés à l'eau douce et sont ensuite séchés naturellement au soleil, ou industriellement, au four.
L’Armagnac se targue d’être la plus ancienne eau de vie de France. Elle est obtenue à partir de la distillation de vin blanc sec, dont les raisins sont cueillis en octobre, pendant les vendanges. Elle est produite en Gascogne (Gers, Landes et Lot-et-Garonne) depuis le Moyen-Age, mais elle devient un véritable produit de consommation au XVIe siècle. Aujourd’hui, on la déguste principalement en digestif à la fin du repas. Les bas-armagnacs ont des notes fruitées rappelant le pruneau, ce qui en fait une eau-de-vie de prédilection pour l’associer à ce fruit séché.

La confiture de Vieux Garçon est donc une alliance de terroir de caractère qui s’impose comme une évidence.
 

Vieux garçon

6,40 €Prix
    • Black Facebook Icon
    • Black Instagram Icon
    • Places Google Icône Noir

    © 2019 Le Grenier de Marie et Anaïs